Les grandes dames de la photo

15/03/2019

 

 

Aujourd’hui, nous nous éloignons du matériel pour parler des gens. Plus particulièrement des femmes. Des femmes passionnées, remplies de talent et avant-gardistes.  Nous vous présentons 3 femmes photographes qui ont changé le monde de la photo. Trois regards distincts sur la photographie, trois carrières parsemées d’accomplissements et de controverse. Leurs parcours est une source d’inspiration indéniable pour n’importe quel aspirant photographe.

 

Sally Mann

Reconnue mondialement pour ses superbes photos de sud-américain, Sally Mann documente les moments ordinaires avec émotion et intimité. Connue surtout pour ses portraits des membres de sa famille, ses trois enfants et son mari, Mann jette un regard profond et personnel sur la vie de tous les jours. Mann traite aussi de sujets plus sérieux lorsqu’elle tourne sa caméra sur son mari souffrant de dystrophie musculaire. La série résultante, Proud Flesh , nous offre un portrait touchant d’un homme à un moment vulnérable de sa vie. La beauté des images de Mann est aussi dûe à sa signature visuelle obtenue avec l’utilisation du noir et blanc. Les appareils qu’elle favorise sont souvent des antiquités. Elle a longtemps utilisé une chambre photographique 8x10, ce qui donne un style unique à ses images. Mann a aussi expérimenté avec le collodion humide. Elle a publié plusieurs livres photo dont At Twelve (1988) et Immediate Family (1992). Elle publie en 1995 un mémoire, Hold Still, qui est un succès critique. Mann est élue meilleure photographe américaine en 2001. Une exposition rétrospective est présentement présentée à travers le monde sur l’évolution de sa carrière, ses inspirations et son procédé technique.

 

©Sally Mann

 

Annie Leibovitz

Probablement la photographe ayant connu le plus grand succès. Plusieurs de ses images sont iconiques. Reconnue pour ses portraits de célébrité, Annie Leibovitz propose des images intimes et humaines malgré une extrême mise en scène. Influencée par Richard Avedon et Henri Cartier Bresson, Leibovitz découvre sa passion pour la photographie durant les vacances familiales. Elle débute sa carrière en 1970 comme photographe au prestigieux magazine Rolling Stone ou elle est assignée à photographier des sommités du rock et de la musique contemporaine.  Son premier mandat : photographier John Lennon. Elle devient photographe en chef du magazine en 1973 et y travaillera pendant 10 ans. Leibovitz réalisera plus de 140 couvertures pour le magazine.  Elle collabore activement avec les magazines Vanity Fair et Vogue. Une photo légendaire de Leibovitz est celle de John Lennon et Yoko Ono en perspective de vol d’oiseau, prise quelques heures avant son assassinat. En 1982, elle devient la première femme à présenter une exposition solo au National Portrait Gallery à Washington. Des collections de ses œuvres se retrouvent dans les plus grands musées du monde dont le Art Institute of Chicago, The Museum of Modern Art et le Los Angeles County Museum of Art. Une pionnière avec une carrière prestigieuse, Leibovitz est toujours active dans le monde de la photographie et propose maintenant des ateliers photos qui décortiquent sa démarche artistique.

 

 

                                                                  © Annie Leibovitz

 

 

 

Nan Goldin

Définitivement la photographe la plus controversée de notre sélection, le travail de Nan Goldin dépeint une réalité parfois difficile à regarder. L’approche de Goldin est très autobiographique. Elle documente sa vie et les gens qui l’entoure, peu importe la situation. Très près de la communauté LGBT, plus taboue dans les années 80, Goldin dévoile la sous culture New Yorkaise grâce à ses images sans compromis. Rien n’étant hors limite, Nan Goldin réalise un autoportrait quelque instant après avoir été violement battue par un ex-copain, une des images les plus célèbre de Goldin. La photographe recherche la vulnérabilité chez ses sujets et les présente dans des situations parfois peu flatteuses. « I’ll Be Your Mirror », publiée en 1996, est une excellente représentation du travail de Goldin. Il est possible d’admirer les œuvres de Goldin au MOMA à New York, au Tate Modern à Londre, au Museum Of Contemporary Art à Los Angeles et au Centre Georges Pompidou à Paris.

 

© Nan Goldin

 

« I used to think that I could never lose anyone if I photographed them enough. In fact, my pictures show me how much I’ve lost» - Nan Goldin

 

 

Partager sur Facebook
Please reload

Articles à l'affiche

La Photographie Computationnelle

06/11/2019

Le son, souvent le grand oublié !

28/10/2019

Comment choisir son objectif en 3 étapes

24/10/2019

Les filtres pour l'automne

15/10/2019

1/8
Please reload

RENCONTREZ NOS SPÉCIALISTES
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon
  • White LinkedIn Icon
6229, rue St-Hubert Montréal  (QC)
LOCATION ET LOZEAU PRO
6235, rue St-Hubert Montréal  (QC)
Téléphone : (514) 274-6577 | Sans Frais : 1 (800) 363-3535

© L. L. Lozeau 2019