10 astuces pour la photo d’architecture

12/10/2018

 

 

 

1.  La lumière, la saison et le moment de la journée influence grandement l’ambiance de votre image

L’aspect d’un bâtiment peut varier énormément selon l’heure de la journée. N’hésitez pas à visiter l’immeuble à photographier plusieurs fois à différentes périodes. Jour ou soir, été ou automne, l’ambiance n’est jamais la même. La météo est un autre facteur qui influence grandement le style de l’image. Un bon exercice est de photographier un immeuble avant et après une averse. La différence est drastique. Le sol mouillé agit comme un réflecteur géant et illumine le bâtiment avec une lumière douce, mais précise. C’est donc à vous déterminer le moment reflétant le mieux votre vision.

 

2. Utilisez des angles de vue originaux

La photographie d’architecture est une discipline photographique ou les angles de vue sont cruciales. Le but est de reproduire un espace physique en photo en respectant les proportions et l’ambiance du lieu le plus fidèlement possible. Faites le tour de l’immeuble, explorez des points vue plus éloignés, prenez des photos à l’intérieur autant qu’à l’extérieur. Faites une visite des lieux, des différents étages pour trouver l’angle parfait pour chaque image.

 

3. Ne photographiez pas seulement l’ensemble, photographiez les détails

Que ce soit un lieu historique, un condo ou bien un édifice à bureau, n’oubliez pas d’être attentif aux matériaux et aux textures qui caractérisent le lieu. De la brique, du tapis, une structure métallique, tous ces éléments sont importants et définissent l’ambiance d’un lieu.

 4. Choisissez la bonne combinaison d’objectif

Les objectifs grands angles sont conseillé pour capter le plus grand espace possible en une photo. Les objectifs « fisheyes » déforment beaucoup l’image et sont donc déconseillés. La focal 14mm est un classique en architecture ainsi que les zooms grands angles 11-24mm ou 16-35mm. Pour les utilisateurs plus avancés il existe les objectifs à balance et décentrement qui permettent de corriger la perspective et à éviter les éléments dérangeants sans déplacer la caméra. Un objectif macro est aussi nécessaire pour les gros plans et les détails.

 

5. Utilisez la technique de fourchette d’exposition (braketing)

Cette technique consiste à prendre plusieurs expositions différentes. La base est trois, une sous- exposée, une exposée correctement, une sur surexposé. De cette façon, vous aurez trois images que vous pourrez combiner dans un logiciel pour aller chercher les détails dans les zones de basse et de haute lumière. Cette technique est parfaite pour retrouver du détail perdu dans une fenêtre surexposée. En situation plus extrême vous pouvez augmenter le nombre de photos de la fourchette.

 

6. Le HDR est à utiliser avec modération

Le HDR (high dynamic range) utilise la technique de fourchette d’exposition pour créer des images extrêmement éclatantes. Plusieurs logiciels existent pour le traitement HDR. Ces logiciels ingèrent les images et génèrent automatiquement des images avec beaucoup de détails dans les hautes et basses lumières ainsi que dans le ton moyen. Il est suggéré d’utiliser ces logiciels en mode manuel pour une gestion personnalisée de votre image. Un HDR trop exagéré donne une image très agressante pour l’œil.

 7. Utilisez une tête de trépied précise

Pour un cadrage parfait vous avez besoin d’instrument précis. La photo d’architecture est composée de lignes et d’éléments graphiques. Nous vous suggérons les têtes avec poignées micrométriques permettant d'ajuster la position avec des mouvements précis. Le tête à rotule offrent moins de liberté de mouvement.

 

8. N’hésitez pas à inclure l’élément humain

Pour certains lieux, l’inclusion d’êtres humains donne une ambiance plus chaleureuse et dynamique Surtout pour des lieux de travail ou des endroits publiques qui regorgent de vie et d’action. L’utilisation d’un filtre de densité neutre vous permet de faire de longue exposition en plein jour et les gens présents dans la scène seront représentés sous forme de trainée donnera une impression de mouvement dans l’image.

 

9.  Approfondissez vos connaissances en postproduction

Pour obtenir le niveau de détail désiré la postproduction est essentielle tel que la retouche des éléments dérangeants, l’exactitude des couleurs, l’assemblage des images pour obtenir la densité parfaite, etc. Une maitrise des logiciels comme Photoshop, Lightroom est un atout majeur.

 

10. Informez-vous sur le bâtiment ou le site à photographier

Au niveau de l’inspiration, une recherche sur le lieu à photographier peut être bénéfique. L’historique d’un bâtiment peut vous aider à capter l’essence d’un bâtiment et vous porter dans la bonne direction.

 

 

Lozeau.com

Partager sur Facebook
Please reload

Articles à l'affiche

La Photographie Computationnelle

06/11/2019

Le son, souvent le grand oublié !

28/10/2019

Comment choisir son objectif en 3 étapes

24/10/2019

Les filtres pour l'automne

15/10/2019

1/8
Please reload

RENCONTREZ NOS SPÉCIALISTES
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon
  • White LinkedIn Icon
6229, rue St-Hubert Montréal  (QC)
LOCATION ET LOZEAU PRO
6235, rue St-Hubert Montréal  (QC)
Téléphone : (514) 274-6577 | Sans Frais : 1 (800) 363-3535

© L. L. Lozeau 2019