Comment apprécier la photographie argentique


1. Apprendre à prendre le temps.

La photo argentique est très similaire à la photo numérique. Les principes de base de la photographie restent les mêmes; ISO, ouverture, vitesse et la relation entre les trois. La grande différence est dans l’approche. L’instantanéité du numérique a en quelque sorte rendue les photographes paresseux. Tout est récupérable et le nombre de photos qu’il est possible de prendre est démesuré. La photo argentique demande un peu plus de finesse et de dévouement. Moins de pose, aucun aperçu de l’image (vous aurez quand même le reflex de regarder le dos de votre appareil après chaque pose), pas de stabilisation, vous avez donc beaucoup moins d’aide de votre appareil. Vous avez le contrôle de vos chefs-d’œuvre et de vos désastres. Soyez patient et prenez le temps d’analyser, composez votre image, faites vos réglages et finalement appuyez sur le déclencheur.

2. Il y a des centaines de caméras à votre disposition.

Les chances que vous possédiez déjà un appareil argentique sont élevées. Cherchez quelque part dans une garde-robe ou dans le sous-sol de vos parents. Tout le monde avait un appareil 35mm dans les années 80 donc le choix ne manque pas. Les appareils moyen format (appareil fonctionnant avec du film de plus grands formats), sont des modèles plus professionnels et un peu plus coûteux. C’est avec ces appareils que beaucoup de photographes « numériques » tombent en amour. Le style est tout simplement unique et le détail est à couper le souffle. Donc, la disponibilité des appareils n’est pas un problème.

3. Le film est toujours disponible.

Bien que quelques films légendaires soient disparus, il existe une grande variété de films disponibles à l’achat. Les formats 35mm, moyen format (120) et grand format (4x5) sont disponibles en noir et blanc, couleur et diapositive. Le classement de la sensibilité des films se calcule en ISO, un terme familier pour les utilisateurs d’appareils numériques. La grande différence est que lorsque vous utilisez un film, la sensibilité reste la même pour chacune des 24 ou 36 poses, impossible de changer. Vous devez donc choisir votre film judicieusement avant la prise de vue.

4. Le film instantané est de retour en force.

Résultat direct de notre monde numérique, il semblerait que la population soit en carence de support physique. Obtenir une photo instantanément sur un support que l’on peut tenir dans ses mains et que l’on peut partager est très séduisant pour le photographe qui a toujours regardé ses images sur un écran. Certes, le résultat est imparfait et c’est tant mieux. Chaque photo est unique ne peut être altérée. Le moment est figé dans le temps et si le résultat ne vous plait pas, meilleure chance la prochaine fois! Encore une fois, la photo argentique vous pousse à bien planifier chaque cliché.

5. Vous pouvez développer votre film dans votre salle de bain!

Rien n’est plus excitant que de revenir à la maison après une journée photo et installer son propre petit laboratoire. Cette étape satisfera le chimiste en vous. Calculer la quantité de chimie, vérifier la température et exécuter des mouvements précis. Tous ces accessoires de minis laboratoires sont disponibles à l’achat.

6. Vous pouvez archiver vos films en version numérique.

La beauté de l’argentique est que vous pouvez la combiner au numérique. Un bon numériseur vous permettra de numériser vos films et les travailler comme un fichier photo numérique conventionnel.

7. De la prise de vue jusqu’à l’impression sans jamais regarder un écran.

Nous avons tous besoin de prendre une pause de notre écran à un certain moment. La photo argentique est la façon parfaite d’y arriver. Vous avez à peine besoin d’électricité! Tout est manuel et mécanique à la prise de vue, vous passez à la chimie pour le développement du film et de retour à la manipulation de la lumière pour l’impression. Sentiment de sérénité garanti!

8. Le film ne réagit pas de la même façon que le numérique et c’est parfait

Chaque film possède sa signature et interprète la lumière et la couleur d’une façon qui lui est propre. À force d’exploration et d’expérimentation, vous trouverez le film qui traduit le mieux votre vision. Les teints de peau, la saturation, etc. Quel film deviendra votre signature?

9. L’interprétation de la lumière est cruciale.

Photographier en film est le test ultime pour le photographe qui sait interpréter la lumière. Vous n’avez pas d’aperçu, aucune façon de savoir si votre exposition est juste. Vous devez vous baser sur votre posemètre interne ou externe. Cette lecture est un guide et non une donnée absolue qui garantie une photo parfaite. Vous devez analyser et comprendre les zones de haute et de basse lumière pour que l’image que vous aviez en tête soit celle qui apparaisse sur la pellicule.

10. Votre vision de la photographie sera complètement changée.

La photo argentique est un mode d’exploration et de découverte inépuisable. Chaque caméra possède un petit quelque chose de différent qui vous donnera envie d’en essayer une autre. La difficulté d’un résultat parfait vous poussera à toujours explorer et pousser des concepts un peu plus loin. Vous vous surprendrez à ne pas appuyer sur le déclencheur à la dernière minute pour ne pas gaspiller votre précieux film. Vous allez retourner au même endroit jour après jour pour avoir les conditions d’éclairage parfaites. Vous deviendrez tout simplement un meilleur photographe.

Lozeau.com

Articles à l'affiche
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon
  • White LinkedIn Icon
Adresse du magasin et location
6229, rue St-Hubert Montréal  (QC)
Téléphone : (514) 274-6577 | Sans Frais : 1 (800) 363-3535

© Lozeau (Henry's Enterprises Inc.) 2020