Pourquoi le moyen format? Le GFX 50s de Fujifilm

04/06/2018

 

 

 

Il existe plusieurs formats de capteur: micro 4/3, APS-C, plein capteur et moyen format. Pourquoi tant de formats? Certains pourraient croire que l’avènement du numérique est responsable de cette variété. Détrompez-vous! Si vous étiez photographe en 1970, la pellicule était le support de prédilection et vous aviez la possibilité des formats suivant:

 

 

35mm (24x35mm)

Moyen format/120mm (6x6cm, 6x4.5cm, 6x7cm et 6x9cm)

Grand format (4x5", 5x7", 8x10") 

 

La logique derrière tous ces formats est simple; la grosseur de votre support influence directement la qualité de son agrandissement. La même logique s’applique en numérique. C’est une question d’application. Les besoins du photographe enthousiaste ne sont pas les mêmes que ceux du photographe de mode qui doit afficher ses images sur un panneau publicitaire. L’appareil photo est un outil, il faut simplement choisir le bon.

Le GFX 50s de Fujifilm est un outil de haute performance. Voici quelques avantages à utiliser un moyen format numérique.

 

Un niveau de détail exceptionnel.

Le GFX 50s possède 51.4 mégapixels et un capteur de 43.8x32.9mm. Par comparaison, un capteur « plein » format a une surface de 36x24mm. Vous obtenez, avec le GFX 50s des images d’une extrême nettetés, surtout lorsqu’on compare avec de plus petits formats. En postproduction, lorsque vous regardez votre image à 100%, la différence est frappante.

 

 

Possibilité d’impression grand format

Une image sur un écran d’ordinateur et une image imprimée sur du papier 4' par 6', n’est pas la même chose. Vous avez surtout besoin d'une grande quantité de données numériques pour reproduire votre image sur un très grand format. Avec un capteur de grande taille vous avez la quantité et la qualité d’information nécessaire pour ces grands formats. Lorsque vous imprimez une image sur du papier, il y a automatiquement une perte d’information. Si vous prévoyez exposer vos images et les agrandir démesurément, le moyen format est votre type d’appareil.

 

La plage dynamique

Dans cette catégorie, le GFX 50s est roi. La plage dynamique est l’intensité la plus élevée et la plus faible que l’appareil peut capturer. La quantité d’information enregistré par le capteur est phénoménale. Parfois les conditions de lumière sont difficiles et peu importe vos conaissances et votre talent, il est simplement impossible d’avoir une exposition décente, surtout lors de scène à hauts contrastes. Le GFX 50s peut récupérer les plus fins détails dans les ombres les plus profondes avec un bruit numérique pratiquement absent. Vous aurez l’impression de tricher!

 

Le « look » moyen format

 

Ce point est très subjectif mais le style d’image obtenu avec le GFX 50s est très différent des autres formats. La grosseur du capteur influence la profondeur de champ. Les sujets se détachent du fond de façon très particulière. Parfait pour se démarquer!


Lozeau.com

 

 

Partager sur Facebook
Please reload

Articles à l'affiche

La Photographie Computationnelle

06/11/2019

Le son, souvent le grand oublié !

28/10/2019

Comment choisir son objectif en 3 étapes

24/10/2019

Les filtres pour l'automne

15/10/2019

1/8
Please reload

RENCONTREZ NOS SPÉCIALISTES
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon
  • White LinkedIn Icon
6229, rue St-Hubert Montréal  (QC)
LOCATION ET LOZEAU PRO
6235, rue St-Hubert Montréal  (QC)
Téléphone : (514) 274-6577 | Sans Frais : 1 (800) 363-3535

© L. L. Lozeau 2019